Atlantides

Publié le par Arlequin-RP2000



Voyage au pays de Parménide


Trace, Thrace... Au fait, pourquoi n'irait-il pas lui aussi en Grèce, en Italie et bien plus loin encore?... Il prit grand soin de bien ajuster son écharpe et, comme Iris, déploya ses ailes d'airain...
Les guetteurs du C.r.o.s.s. Corsen, étonnés, reverront toujours les deux traînées d'étoiles filantes, comme deux rivières de diamants, monter vers les constellations de l'Aigle et de la chevelure de Bérénice. Alors, au zénith, le diadème étincelant du ciel boréal scintilla de mille et un feux pour honorer la fille de Minos et de Pasiphaé.
Arlequin s'élança de la falaise. Quand il fut assez haut, il obliqua vers la constellation du Sagittaire, toute proche de l'horizon sud-est, en direction du pays de Parménide. Alors, il y eut un éclair sans tonnerre, comme certains beaux jours, au-dessus de la mer. La Terre tout entière se déployait sous ses yeux. Les fleuves nourriciers de l'air et de la terre s'entremêlaient, jets d'eau et de feu, jeux antiques. C'est alors qu'apparurent, éclairées par les étoiles filantes du Triangle de l'été, de Palenque à Xi'an, toutes les cités ensevelies.

-Arlequin-
Géologie-récit (Extrait)
http://www.arlequin-rp2000.net/

Publié dans Récits (Géologie)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article