Les trois derniers coups

Publié le par Arlequin-RP2000



Arlequin et la couturière


Il ne regarda pas discrètement dans la salle de théâtre en entrebâillant les rideaux pourpres de la petite scène éclairée de l'immense théâtre. Il n’ajusta pas une dernière fois son habit, ne mit pas son masque, n’alla point prendre son sabre, ne regarda point une dernière fois dans les coulisses: il entrait dans cette grande salle encore timidement éclairée par les premières lueurs de l'aube, en ce petit matin de mai sur la Terre.
Aujourd'hui, ce serait la dernière... La veille, tous avaient été d'accord pour ne pas répéter le lendemain après-midi. Arlequin voulut en profiter pour se mettre à la place des spectateurs, juste une fois, juste de l'autre côté du miroir, pour mieux voir.
Il ferma les yeux.
La scène s'éclairait. Le rideau pourpre frémit. S'enchaînèrent les trois coups bien ponctués. La scène apparut.
Arlequin ne se reconnut pas immédiatement. Il pensa à l'éclairage, pas un seul instant au maquillage. Il n'en usait point, grâce à son masque... qu'il avait oublié!
Cette négligence l'éblouissait. Il regardait côté cour. Et le Soleil se levait majestueusement...

-Arlequin-
Astronomie-récit (Extrait)
http://www.arlequin-rp2000.net/

Publié dans Récits (Astronomie)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article